Ces derniers mois, je pourrais résumer ma vie à découvrir jusqu'à pousser les limites de l'impensable, et à reculer devant le changement tant recherché. C'est pourtant simple...
Des personnes m'ont marquée, des phrases résonnent encore, des a priori sont tombés, des doutes sont semés, des regards se croisent, des curiosités s'attisent, des paysages m'ont transportée et des atmosphères  m'ont inspirée. Dans tous les cas, mon horizon s'est élargi. Normal, comme dirait une amie, l'herbe est verte partout.

Lunar world

La Ma tendance actuelle consiste à me délester de la drogue du consumérisme, à vivre léger, sourd à la propagande, et à s'affranchir du joug de la peur, qui semble être l'unique poumon de la société dans laquelle je vis, et finalement de celle dont je viens. Bref, même dans un sentiment d'étouffement, avec ou sans feux de brousse, je me dis que l'herbe est tout de même verte, un verre à moitié plein à la main. A la vôtre!

Ca aide à voir et apprécier l'essentiel. Un jour, quelqu'un m'a dit (sans la guitare): "Je ne juge pas les gens, de peur d'être moi-même jugé." Je le regarde alors. La probabilité que je me retrouve là à entendre cette phrase aurait pu être nulle. Ca aura été une belle leçon - bien qu'encore inachevée -, en ce sens où j'ai ouvert les yeux et j'ai fini par apprécier le présent, l'ici et maintenant. Where the grass is green and the girls are pretty. Isn't it?

Pourquoi ne l'ai-je pas réalisé plus tôt? J'habite pourtant dans une région parmi les plus vertes du pays, la Franche-Comté étant la deuxième région la plus boisée de France avec ses 705 000 Ha de forêt. Il y a deux ans encore, elle me donnait le blues d'ailleurs. Composée de quatre départements, hormis celui du Jura, le reste de la région reste méconnu, à tort...

Carte_Localisation_R_gion_France_Franche_Comt_        200px_Franche_comt__administrative
                Source: Wikitravel                                   Source: Wikimedia

IMGP3405Elle est idéale pour les amoureux de la forêt, de la montagne et de l'eau. Ici, la nature est mère et maîtresse. Il faut dire que si on ne s'en sent pas proche, elle peut apparaître comme dépourvue d'intérêt pour un pur citadin ou celui en quête de frénésie consommatrice. Dans cette partie du globe, vous n'êtes pas gêné par la foule, à vous l'exclusivité de la cascade où vous vous prélassez, dans les bois, vous n'entendez que le bruissement de vos pas et la faune discrète qui vous entoure. P1000468Les habitants ne roulent pas toujours sur l'or, mais ils sont d'une simplicité attachante, accueillants, dynamiques et ouverts d'esprit. Souriants également, ce qui changent de leurs voisins juste au nord. Le sourire, un luxe...

IMGP3215Je ne trouve pas les mots (ni la concentration) pour en dresser un portrait publicitaire à faire pâlir d'envie de venir, je dirais juste: il faut prendre le temps de la visiter, de dépasser les a priori qui fait d'elle une région de passage, Dame Nature ne se découvre pas en un jour, à celui qui prend la peine et le temps, elle vous satisfait jusqu'au centuple. Certains diraient "rural", certes, mais "nature" avant tout.
IMGP3416En à peine vingt minutes, je peux me poser auprès d'un torrent à moyenne altitude, faire une randonnée d'une heure le long d'un sentier de cascades, piquer une tête dans un lac artificiel (re)devenu sauvage et magnifique, ramasser des champignons après initiation par un local, cueillir des myrtilles, bivouaquer à la belle étoile sur un énorme rocher avec un panorama splendide sur la région, vivre la magie de la quiétude ambiante au milieu d'une tourbière, etc... Et bientôt, la même chose mais en ski ou en raquettes.

En fait, à bien des égards, cette région me rappelle Madagascar. Mots-clés: nature, vastes étendues, sourires, hospitalité, modestie... Où les plus beaux paysages encore méconnus se méritent pour peu qu'on se donne l'envie et l'effort.

J'ai commencé ce post avant le référendum pour une nouvelle constitution pour mieux plonger le pays dans les abysses, et de la tentative de putsch dont on ne sait pas grand-chose finalement si ce n'est avoir réussi à attirer l'attention sur le pays.
Je pourrais faire l'effet d'un cheveu dans une soupe déjà bien amère, mais la vie continue, et selon l'angle où on veut l'aborder, l'herbe reste verte partout... Je peux me tromper, ceci dit ce n'est pas tant une question d'avoir raison ou tort, juste une question de temps et de refuser l'établi en élargissant continuellement son horizon.

La Franche-Comté: carte d'identité | en photos

Playlist inspiratrice pour achever l'article: l'album Serpentine (Okou)