Voici comment nous pourrons résumer l'ambiance de la 6ème édition de la rencontre des bloggers malagasy à Antananarivo:

100_6100

Etaient présents à la soirée festive: Avylavitra, Candy, Jentilisa, Rija, Njo, Venant (sociologue s'intéressant à la blogosphère et futur blogger), Ariniaina, DadAndry, Kya Rafun, Besorongola, Mitiyu, Barijaona, Naritsimba, Betty Boop (la geekette de nombreux portails malagasy) et moi-même. Ceux qui avaient prévu de venir mais qui n'ont pas pu nous ont manqué, c'est partie remise!

100_6068 IMG_5267

La première partie s'est tenue dans le cadre sympathique du Chillout Café à Ambondrona. D'abord sérieux. Jentilisa et Avylavitra  vont nous représenter au sommet de Global Voices qui se tient au Chili cette année. La contribution de la blogosphère malagasy est sollicitée pour des posts, in english please de préférence, sur une série de thèmes qui y seront abordés. C'est vraiment une bonne nouvelle pour ces bloggers méritants, assidus et passionnés depuis des années, sans jamais chercher à rôtir sous les feux des projecteurs. Voici comment on aime être représenté.
Il ne leur reste plus qu'à apprendre les bases de politesse en chillois espagnol "Repeat after me: ¿Cómo se dice...?", à ne pas rater leur correspondance à CDG, à prendre plein de photos (sans aucun doute), et Mada represent, wesh, wesh!

100_6066 100_6081

Vous l'aurez compris, la suite de la rencontre se fera dans la bonne humeur taquine. Les bloggers forment au fur et à mesure des années un cercle, qui demeure encore restreint, et où tout le monde finit par se connaître. Même si certains ne se voient qu'annuellement, bien qu'habitant à Antananarivo. :) Aussi est-ce toujours un grand plaisir de faire la connaissance IRL de nouveaux bloggers qu'on lit pourtant depuis longtemps. Et j'ai nommé Njo l'artiste-écrivain, qui vient de mettre en ligne son nouveau blog.

IMG_5266 100_6091

La nouveauté cette année a été de disposer d'un portable connecté, permettant à ces ladies and gentlemen de ne pas quitter Facebook une seconde. Bon, les téléphones auraient suffi me direz-vous, mais on reconnaît bien un blogger à son laptop. : ) Pas de live-tweeting donc, mais du live-FBing voyeuring-statusing-commenting-liking. Faut bien vivre avec son temps!
De quoi avons-nous parlé? De sujets de prédilection des bloggers tout en évitant toute prise de tête. A vrai dire, tout le monde parlait dans tous les sens en changeant régulièrement de place, ce qui rendait l'ambiance animée. A mon niveau, j'ai surtout retenu le sommet de Global Voices donc, les propositions d'amélioration de Malag@sy Miray (ça vient...), de rassurer qu'avant de se taquiner ainsi, les bloggers étaient tous plus réservés lors de leur première rencontre IRL, des perspectives pour le projet Telomiova, et, et... de la suite de la soirée! 

100_6087 100_6070

Nous avons traversé toute l'avenue de l'Indépendance à Analakely (où d'autre sinon?!) à pied avec moultes pauses photos dans les rues de Tana by night, avant de nous poser dans un restaurant à Ambodifilao. Avec un karaoké! Personnellement, je m'en serais bien passée, mais tant pis, je n'ai pas pour habitude de faire la difficile en soirée festive. :)
Contre mauvaise fortune bon coeur:
On ne pouvait pas s'installer à la jolie terrasse extérieure pour ne pas couper dans leur élan les clients des chambres de passe à l'arrière du restaurant; les plats n'étaient franchement pas bon, entre un steack d'abord trop saignant avant de devenir une véritable semelle de kapa-pneu, ou des misaos spéciaux ou plutôt de l'huile au misao, spécial; le karaoké à table, rien de plus glamour que de chanter à tue-tête "On va s'aimer", "We are the world" ou "Redemption song", la bouche pleine bien sûr!
Mais alors, il y avait une ambiance d'enfer! La bouteille de Lazan'i Betsileo a dû y être pour quelque chose, car à défaut d'être rassasiés de plats gastronomiques, on a été gavé de rires! Et de vin bien de chez nous, qui ma foi, se défendait bien!

IMG_5282 IMG_5284

Suite du programme... Ce n'était pas les propositions qui manquaient ce soir-là, mais, mais... la démocratie du "kara? ok..." a encore gagné! Et voici la bande de gais lurons au Happy Zone au milieu de look bizarres baptisés chiwawa ou nuisette par ces damoizelles. Leur slogan parle de lui-même: "If you wanna happy, come to Happy Zone". Clair, non? Nous avons bien bu, nous sommes déhanchés, notamment Besorongola qui danse allègrement bien le reggae, tandis que Betty Boop et Kya Rafun ont électrisé la salle en chantant Kennedy Rose ou un autre morceau que j'ai oublié... Le serveur quant à lui nous a fait une interprétation en espagnol ou en portugais. Dépaysant... Il y en a bien eu pour tous les goûts des wanna happy!

100_6106 100_6121

Toujours est-il qu'à 5h du matin, alors que le jour perçait et que les poteaux s'éteignaient, Kya, Rija, Mitiyu et moi-même, les quatre rescapés de l'aube, commandions nos derniers cocktails au Mojo Bar. Normal qu'un mojito à l'aube ait un peu de mal à passer, n'est-ce pas?

Au milieu des sujets graves ou engagés abordés par de nombreux bloggers, il est aussi bon de vivre le blogging de manière festive pour ne pas dire bon enfant comme lors de cette édition. Et de donner envie de se rencontrer plus souvent IRL. Le 6.1 est déjà passé, le 6.2  version barbecue (plus explicite que BBQ! :D) est en gestation, à vos agendas!

En tout cas, merci à toutes et à tous pour ces moments partagés, pour vos doigts connectés à un amas de neurones pianotant sur votre clavier, pour votre plume quoi, votre bonne humeur. Et pour cette communauté où il est bon de voir qu'à Madagascar, il reste possible d'agir sans que ce soit pour l'argent.

* Antananarivo Miblaogy 6.0 + private joke :)