Une bague au doigt... Rubrique "faits qui m'ont marquée en rentrant, car je suis venue pour les vacaaances".

Question: existe-t-il des pays/sociétés où avoir la bague au doigt revêt davantage d'importance qu'ailleurs? Si oui, Madagascar en fait partie!

Exit le topo sur la séduction, s'il y a bien quelqu'un qui s'en abstient pour cause d'ignorance sur le sujet, c'est bien moi. D'ailleurs, cela nous fait bien rire avec ma meilleure amie, d'assister à une opération d'allumage flamboyant à la table d'à côté, car un gars charimastique vient de pointer son nez. Les cheveux qui se mettent à tourner, tourner, les pupilles qui se dilatent, les cils qui battent jusqu'à décoller, les gloussements, mon Dieu les gloussements, l'annulaire vierge en l'air... On se dit: "jamais on n'oserait faire ça!" Même pas en rêve!
Aussi est-ce d'abord amusant, puis lassant, et enfin gonflant le nombre de fois où on a bien pu vous faire une remarque sur le port ou l'absence d'une alliance à votre annulaire. Pas sur votre coiffure, ni votre look, mais sur votre annulaire gauche. J'ignore où s'arrête la frontière de la simple curiosité et celle de la drague à deux sous, en passant par le stade charme & séduction. Mais vous avez droit à tous les styles, celui brut de coffre à l'humour subtil.

Dans les moments les plus oppressants, j'ai trouvé l'alliance idéale, trouvable généralement sur la table où vous êtes bien entourée, en train de trinquer:

kapsily

Tout est bon dans la bière!

Je devrais aussi penser à me confectionner des t-shirts au message subliminal comme celui-ci.

Je repense à cela non pas pour vanter toute éventuelle irrésistibilité de ma part. Même pas en rêve!

Je repense à cela car je ne retrouve pas ailleurs ce qui se rapproche parfois de l'harcèlement. Pourtant, nul n'est prophète en son pays... Par exemple, mes collègues ont mis un certain temps, pouvant aller de plusieurs semaines à plusieurs mois avant de poser la question. J'aurais pu mettre dix bagues à ce doigt qu'ils mettront le même temps avant de questionner et questionneront tout de même... Par ailleurs, il existe dix milles manières de porter la bague. J'avais un ami surfer, qui mettait son alliance en pendentif sur son collier. Ca allait bien avec l'état d'esprit, c'est original.

Je repense à cela car l'autre jour, je saturais de réunions d'affilée, de conseil en conseil. Il n'en manquait plus qu'un: le conseil des sages... Histoire de me changer les idées sans rien laisser paraître, je me suis amusée à regarder et compter ceux/celles qui portaient une alliance. Au bout de quelques instants de jeu solitaire, je me suis dit que ça ne signifiait plus grand-chose, tout du moins, dans cette société où je vis, où croît le nombre de famille mono-parentale  ou recomposée. C'est pourquoi, si le détail importe vraiment, l'on finit toujours par demander explicitement, mais sans référence à l'annulaire.

A Madagascar, je commence à connaître des cas de mono-parentalité. Et contrairement à ce que je croyais, ça n'a pas soulevé autant de tollé que je ne l'aurais imaginé... Mais je suis surprise du taux aussi élevé d'un enfant sur 7 qui y vit avec un seul parent. Quant au divorce, de toute ma scolarité, je n'ai connu qu'une seule amie ayant vu ses parents divorcer. Aujourd'hui:

Selon un bâtonnier «plus d'une vingtaine de procédures de divorce par jour passent au tribunal. Cela concerne des jeunes entre 20 à 24 ans». (...) La plupart des cas de divorce à Madagascar proviennent d'un problème financier ou d'adultère au cours des deux à cinq premières années de mariage. (source)

Mais à vrai dire, je repense à cela car j'ai appris que le speed-dating existe à Madagascar. Et devant l'intérêt que j'ai porté à cette nouvelle, étant très curieuse de savoir où ça peut bien se passer, on m'a répondu:
"Ah! Mais tu n'as pas d'alliance! Tu es donc libre! Tu peux venir! Viens!"

L'invitation venait de bloggers. :) Pourquoi aucun blogger gasy n'a encore raconté comment se passe le speed-dating à Madagascar? (dans le cas échéant, envoyez-moi vite le lien, je lis peu mon agrégateur ces derniers mois!)
Oui, je sais, il y a plus grave au pays actuellement...