J'ai ainsi découvert la JCI lors de mon dernier séjour au pays. Jusque là, je ne me suis jamais vraiment sentie attirée par toute forme d'association au statut d'association. Alors pourquoi une brève présentation lors de l'invitation a réussi à me convaincre d'entrée à en savoir plus?
Pour être honnête, j'ai vu l'album photo des membres de la JCI sur le blog de Sanda quelque temps avant mon retour au pays, où j'y ai reconnu connaissances, ami(e)s, cousine même. Bon, à ce stade, on pourrait conclure: l'instinct grégaire, animé par cette fâcheuse manie d'aimer se retrouver au milieu de personnes que l'on connaît déjà. Mais ce n'est pas tout! (Faut bien que je sois un peu plus crédible...)
En attendant d'en savoir plus, la brève présentation a éveillé ma curiosité: une fédération internationale de jeunes professionnels dynamiques, ici malgaches puisque nous parlons de celui d'Antananarivo, et entrepreneurs  de 18 à 40 ans, à l' esprit de leadership.
Alors la JCI, qu'est-ce que c'est? Ce post n'ambitionne pas d'être complet pour présenter la JCI, le site officiel étant bien fait et riche, mais davantage en témoignage.

Fiche synthétique
JCILa Jeune Chambre Internationale est donc une fédération internationale de jeunes professionnels et entrepreneurs âgés de 18 à 40 ans, dont les membres sont répartis sur plus de 100 pays et territoires. Elle est présidée par Lars Hajslund (Danemark) pour 2006.

Lars Hajslund Président JCI 2006Sa mission consiste à "contribuer au progrès de la communauté mondiale en offrant aux jeunes l’opportunité de développer leurs talents de leaders, la prise de responsabilité sociale, la solidarité et l’esprit d’entreprise nécessaires pour créer des changements positifs."

Sa vision: From within the walls of the soul of this organization, wherein the foundation of character and citizenship are laid, we hope a message will come forth in the sometime of tomorrow that will stir the people toward the establishment of a permanent and everlasting world peace. C'est beau!

Un membre est appelé un jaycee, puis devient sénateur à partir de 41 ans. Lire une liste de membres célèbres de JCI

Historique: JCI fut fondée à Mexico le 11 décembre 1944, lorsque des représentants de huit nations se réunirent pour créer une organisation qui s’occuperait des problèmes internationaux. Partant de ces huit pays, JCI s’est agrandie pour s’étendre sur tous les continents avec plus de 100 nations membres. Lire l'historique complète de JCI 

Le Siège mondial JCI fut fondé en 1951 et se trouvait à Coral Gables, Floride, Etats-Unis depuis 1969. En 2002, le Siège JCI a été transféré à Chesterfield, St. Louis, Missouri, Etats-Unis, le lieu où la première organisation locale fut créée en 1918. Un personnel professionnel de 20 employés à plein temps fournit des services aux membres JCI.

Calendrier des évènements internationaux
Le 61ème Congrès mondial JCI se tiendra à Seoul, en Korea, du 12 au 18 novembre 2006.
Les lauréats du programme des Jeunes les plus remarquables du monde (le programme TOYP) sont annoncés chaque année, lors du Congrès mondial JCI. Ce programme rend hommage à un maximum de dix jeunes qui personnifient au mieux les plus hautes qualités de la jeunesse internationale.
JCI accueille également quatre conférences régionales chaque année pour gérer ses affaires et donner des formations et aussi pour examiner des problèmes internationaux.
Courant 2006, ces conférences prendront place à Monastir, Tunisie; Takamatsu, Japan ; Point-a-Pitre, Guadeloupe et Tallinn,  Estonia.

Pour en savoir plus: visiter le site officiel de la JCI

La JCI Madagascar
La JCI de Madagascar est l'ONM ou Organisation Nationale Membre, qui regroupe toutes les OLMs d'un pays. L'OLM ou Organisation Locale Membre est quant à elle l'organisation existante dans chaque ville (Antananarivo, Antsirabe, etc..)
Elle a été créée en 1959 sous l'impulsion du Sénateur Charles Andriantsitohaina avec une poignée de jeunes responsables, animés par un enthousiasme en vue de construire un monde meilleur à la veille de l'indépendance. Au cours des années 70, le mouvement a sommeillé. Ce n'est qu'en 1987 qu'il est reparti sur de nouvelles bases grâce à la solidarité de la JCI France et JCI Suisse. Le Sénateur qui la présidait en ce temps était Christian Alphonse Razafimbahiny. (source: Madagascar Tribune)
Actuellement, Herisoa RAZANADRAKOTO  et ANDRIANAIVORAVELONA Mamy sont les Présidents Nationaux de JCI Madagascar (source: JCI)

La JCI Antananarivo
4La JCI Antananarivo est l'Organisation Locale Membre la plus grande de Madagascar.
J'ai ainsi pris connaissance de bon nombre de ces infos en assistant aux réunions de la JCI Antananarivo qui se tiennent à la Chambre de Commerce d'Antananarivo.
Il existe 4 réunions par semaine, un jour par domaine d'opportunité, dont j'ai emprunté les explications à Aiky :
- Le Domaine Individuel : réunion les lundis, où l'on forme les jaycees à savoir mieux diriger. Des programmes autres que ce que l'on apprend dans les Ecoles de Commerce, à l'Université ou encore dans les milieux professionnels y sont dispensés; par exemple, la prise de parole en public, la gestion de temps, la formation de leader d'avant-garde, rester jeune et vivre longtemps, la chaise (pour une meilleure considérétion de son prochain), etc...
Vice Présidente :  Sarah MAYER PINET

- Le Domaine International : réunion les mardis, traite spécialement toutes les relations avec l'étranger, le parrainage, le jumelage, les donations à l'extérieur, les différentes manifestations à l'international en collaboration avec les autres domaines d'opportunités de la JCI.
Vice Président : Laza RANDRIAMIFIDIMANANA

- Le Domaine Economique : réunion un Jeudi sur deux, qui traite de tout ce qui est commerce, affaires et services mais aussi le Développment Rural. Récemment appelé Affaire, le domaine économique présente réellement des opportunités que ce soit pour la communauté, pour la JCI et pour le Jaycee.
Vice Président : Mahery ANDRIANASOLO

- Le Domaine Communautaire : réunion les vendredis, qui est l'intersection avec les clubs de service, traite de tous les points communautaire à faire. Par exemple, cette année il y a le parrainage des enfants où l'on assure le suivi de six jeunes défavorisés mais qui sont des excellents élèves susceptibles d'aller plus loin dans la vie. Pour cela un partenariat a été effectué avec le prestigieux collège des jésuites où une grande partie des grands hommes du pays a été formée (sic), à savoir St-Michel (bon, mon père aussi y était).
Vice Présidente : Nathalie RABE

Déroulement des réunions
Les réunions m'ont d'abord parue solennelles, presque rituelles, puis je m'y suis habituée.
Elles débutent par l'énoncé de la mission de la JCI (ci-dessus). Puis le credo:
"Nous croyons :
- Que la foi en Dieu donne à la vie son véritable sens;
- que la fraternité humaine transcende la souveraineté des nations;
- que la liberté des individus et de l'entreprise assure mieux la justice économique;
- que le gouvernement doit s'appuyer sur la loi et non sur l'arbitraire;
- que la personne humaine est la plus précieuse des richesses;
- et que servir l'humanité constitue l'oeuvre la plus noble d'une vie." 

Lire l'historique du credo

Puis chaque personne se présente brièvement: (nom) prénom, occupation professionnelle (domaine, secteur d'activités et/ou entreprise), et affiliation à la JCI en tant que membre, invité ou postulant.
Le déroulement de la réunion est énoncé, à savoir l'objet et la répartition des sujets à aborder, le tout gérer par un président de séance, un(e) secrétaire de séance et un(e) time-keeper.
Ont ainsi été abordés des sujets et projets tels que les candidants malgaches au concours mondial du meilleur projet d'entreprise (le programme BBP), l'organisation du Salon des Entrepreneurs, le financement de micro-projets en partenariat avec l'Ambassade du Japon, l'organisation d'une Soirée Internationale au nom de la promotion de la culture, etc...
Des thèmes divers et tout aussi intéressants les uns que les autres.

Mon impression sur les jaycees
Quant aux jaycees rencontrés lors de ces réunions, je les ai trouvés vraiment dynamiques et particulièrement motivés. On sent, dans ce contexte de leadership, des caractères forts, à distinguer d'un plus péjoratif caractère dominant. Il y a des idées, de la suite dans les idées, beaucoup de volonté, des efforts, de la solidarité, de l'écoute également. Des leaders qui contribuent pour un meilleur lendemain. Moi qui ne ne me trouve pas associativement sociable, je m'y suis sentie bien, et on est bien accueilli. Cela s'explique également par l'avantage qu'on n'adhère pas à la JCI en appartenant à un statut social, mais en adhérant avant tout à ses valeurs et ses ambitions. Par ailleurs, chaque membre m'a paru convaincu du pourquoi il y adhère et non juste pour y paraître, cette poudre aux yeux que l'on retrouve dans tant de situations, contextes et personnes.

La chaise module JCI
chaiseJ'ai par ailleurs eu l'opportunité d'assister à une formation JCI s'appellant La Chaise (voir les 68 autres). C'est très instructif tout en paraissant ludique.
Au milieu de l'assemblée, une chaise. Vide, banale. Est choisi l'un des participants, qui doit se lancer pour parler à la chaise, comme si elle était vivante. Essayez donc, même en ayant fait un peu de théâtre, c'est très difficile!
Suit un exercice où l'on cite toutes les formes de chaises que l'on connaît, qui nous entourent, auxquels finalement nous n'accordons pas plus d'importance que cela, du moment qu'elles soient là et servent.
L'objectif est d' amener les participants à réaliser que parfois nous traitons certaines personnes comme si elles étaient des objets et ne les remercions pas assez.

Puis on en arrive à jouer au jeu de la chaise musicale, vous connaissez tous. A cela près que le formateur ne chante pas nécessairement. On fait une première fois le jeu, par équipe. Les rescapés de chaque équipe sont les gagnants. Puis on refait le jeu en modulant à peine la situation. Là, le premier qui ne trouve pas de place est le gagnant. ??? direz-vous.
Ces situations ont permis de montrer que tantôt dans la vie, il faut se battre (imagé dans le jeu) pour gagner sa place, mais que tantôt, il faut aussi parfois savoir la céder (pour un meilleur poste qui nous attend? ).
Et quoi qu'il en soit, l'objectif est d' apprendre à contrôler notre comportement dans des situations où nous sommes gagnants ou perdants.

Enfin, un topo sur tout ce qui a été fait, dit, et comprendre que la coopération est une combinaison gagnante; le travail en équipe peut être un atout majeur.
En conclusion de la formation, que j'ai beaucoup appréciée:

Croyez en vos idées,
Respectez les idées des autres
Acceptez les différences

Des photos des Jaycees d'Antananarivo? Sur Sobika (spécial clin d'oeil pour Nivo ), et sur le blog de Sanda (spécial clin d'oeil à Sanda et à Aiky, car la formation de la chaise s'est finie en conversation de bloggers )