Part 1
Au Parc National Mantadia

Le rendez-vous est pris avec Norbert au Buffet de la Gare, après le déjeuner, pour la suite de la visite au Parc Mantadia.
Daddy nous stresse un peu sur les délais, nous devons arriver le soir-même à Manambato avant la nuit noire. C'est le genre de planning que je n'aime pas dans les calendriers arrêtés lorsque je voyage, cela empêche de profiter au rythme naturel des visites. Il faudra donc faire avec cette contrainte. On récupère Norbert comme prévu, qui est allé se changer, en vélo. Quelques instants après être rentré dans la voiture, il nous annonce:
"Ca fera 10 000Ar pour cette visite"
"Comment ça? On a convenu 8000Ar."
"Oui mais ça c'était pour Andasibe, là c'est 10 000Ar."
"Mais on n'a pas convenu ça. Tu nous as bien entendu qu'on faisait et Analamazaotra et Mantadia quand tu as annoncé ton prix ce matin."
"Bon, je vous le fais à 8000Ar alors."
La parfaite situation pour m'énerver au possible. Il n'y a rien qui m'insupporte plus que de me faire arnaquer, de me prendre pour une poire. Ne me gênant plus pour prendre aucune pince, je demande de but en blanc à Daddy si la pratique est normale.
Celui-ci, gêné, me répond qu'il y a effectivement deux droits de guidage. Ce foutu guide s'est bien gardé de nous le dire. Il a le toupet de rajouter:
"Mais je me déplace pour vous faire la visite."
"Et puis quoi encore, c'est nous qui t'emmenons, dans notre voiture, tu ne vas pas me dire que ça t'épuise ou que tu paies en plus le carburant!"
Ca m'énerve, et quand je suis énervée, cela se voit, et se comprend. Gros moment de tension dans la voiture. J'envisage un instant de le planter là et de continuer seuls, ou de rebrousser chemin... Mais Tonnum voulait voir les cascades, et moi également à vrai dire.
circuit RianasoaNous nous arrêtons au milieu de nulle part, devant un panneau indiquant le circuit Rianasoa (litt: belle cascade). Norbert essaie de détendre l'ambiance en nous présentant tout ce qu'il trouve sur son chemin. Personnellement, je ne joue plus le jeu, je n'écoute plus ses bla-bla.
A une intersection, il nous explique que la suite du circuit prend plusieurs jours de marche si l'on prend à droite, tandis qu'il existe une piscine naturelle sur la gauche, la cascade où l'on se rend. Je ne sais pas pourquoi, je ne l'ai pas cru. En vérifiant sur le site du parc, je peux lire: boucle Rianasoa: 2 à 4h. Plusieurs jours de marche qu'il disait! Je vais rester polie...

cadre au Parc MantadiaLe parcours est très agréable, notamment en traversant les torrents dans un cadre sauvage et préservé, au milieu des fougères géantes et arborescentes, des pandanus (vakoana en malgache) , etc... J'oublie ma colère en arrivant à la fameuse cascade, davantage une piscine naturelle. La chute n'est pas grande, - sur deux niveaux de 2 ou 3m au total, ave cune partie au soleil et le reste à l'ombre de la végétation luxuriante - , contrairement à ce que j'ai pu voir à Nosy-Be, mais le charme est complet. Nous sommes seuls pour profiter exclusivement de ce site. Le bruit de la chute aidant, l'appel de l'eau n'en ait que plus fort! Ca ne traine pas. Le guide s'éclipse pour nous laisser nous changer, car les maillots sont bien prévus! L'eau est d'abord fraîche puis très vite agréable. Nous entrons doucement, faisant attention aux nombreux galets qui tapissent le fond, qui devient sablonneux sous la chute, parsemé de gros rochers sur lesquels on peut s'asseoir. Le pur plaisir de profiter de la mère Nature!

Tattum ::pas d'agrandissement possible ;) ::  Tonnum ::pas d'agrandissement possible ;) :: la cascade - piscine naturelle

En remarque
Après s'être délesté de 16000Ar pour un service qui n'a pas du tout été à la hauteur, loin s'en faut, je discute avec Daddy. Lui est donc chauffeur-guide, il n'a pas suivi de formation mais s'est forgé sur le tas. Il connaît surtout le Sud de l'île, le long de la RN7, c'est juste son deuxième voyage à Mantadia. Il existe bien une école de formation de guides professionnels, à Antananarivo, mais il ne saura m'en dire plus.
Sur le site du Parc National d'Andasibe-Mantadia (PNAM), on peut lire qu'il existe:

  • 5 guides ANGAP
  • 27 guides de l'Association des Guides d'Andasibe (AGA) ayant des engagements auprès du PNAM
  • 13 guides privés locaux de l'Association " MITSINJO " dont 03 guides et 10 pisteurs

J'ignore si notre guide fait partie d'une de ces organisations, ou s'il nous a juste repérés et s'est auto-proclamé arnaqueur guide du jour, mais s'il est sensé être professionnel, je suis d'avis qu'il y a du recyclage à faire. Bien entendu, et ce n'est pas moi qui dirais le contraire, le tourisme doit profiter à la population locale, doit être vecteur de création d'emplois de manière durable. Mais cela doit se faire dans la transparence et dans l'intégrité. Il en va du professionalisme, de la qualité du service, soit de la satisfaction des visiteurs, clients avant tout, et donc de ce qu'ils peuvent en conclure et conseiller.

Sur le site internet toujours, que je trouve bien fourni soit dit en passant, les tarifs sont clairement définis. Mais je n'ai pas souvenir les avoir vus afficher sur place. On ne s'imagine pas toujours aller surfer avec son palm au milieu d'un parc national pour accéder à ce genre d'informations, d'où la nécessité  de ces renseignements, en évidence, sur place. Logiquement, en achetant les billets d'entrée, à défaut de brochure car pouvant aller à l'encontre de l'esprit écologique (économisons nos arbres), on doit être renseigné clairement, et présenté au guide, qui doit donc être reconnu par le parc, avec qui on va effectuer la visite. Ce qui était le cas dans d'autres parcs, comme à Isalo par exemple, mais pas cette fois-ci, devant la non-réaction de l'agent face à mon regard inquisiteur lors de l' auto-présentation...
Ce qui me laisse sur une pointe de déception, pour avoir déjà visité ce parc auparavant, avec ces visites tronquées et passables, que ce soit à Andasibe ou à Mantadia. Dommage...