Le menu de Noël n'est pas encore défini que l'on me demande déjà des recettes pour la Saint-Sylvestre!
Ma dernière recette (et l'unique jusqu'à présent!) figure parmi mes dix articles les plus lus. Au feeling, je vais passer d'un plat à un dessert, qui ne figurent pas parmi les plats traditionnels malgaches tels qu'on en parle dans les guides et restaurants, mais l'original fait également du bien.

variété couleur orangée, celle que je préfèreLa patate douce, de son nom latin Ipomoea batatas et vomanga en malgache, se cultive sur les sols pauvres, ce qui en fait un des légumes les plus consommés au monde. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle ne fait pas partie de la famille des pommes de terre. On mange aussi bien la racine, c'est-à-dire la patate, que les feuilles (ravim-bomanga), également consommables. La patate douce a une saveur sucrée et une texture farineuse. A Madagascar, la variété est de couleur violacée. J'ai découvert celle davantage orangée, avec à priori un bon taux de carotène.

Les Malgaches l'apprécient particulièrement, cuisinée de différentes manières selon les régions.
Dans le Sud, ils choisissent des grosses patates, qu'ils font griller lentement dans des cendres. Cela fait bien ressortir toutes les saveurs, ça se pèle facilement, c'est délicieux. Avis à ceux qui ont une cheminée...
A l'Ouest et dans le Nord, ils la consomment sous forme de chips, des pétales de patate douce frites. C'est particulier, original et très bon également.
A l'Est, je n'ai pas de souvenir.
Sur les Hauts-Plateaux, on la cuit à l'eau à l'anglaise, puis coupée en tranches épaisses sur lesquelles on verse du lait concentré bien sucré et bien visqueux!
Gâteau de patate doucePuis un jour, on m'a fait goûté le gâteau de patate douce cuit avec les moyens du bord (un "four" bricolé avec une marmite avec des cendres dessus et dessous), qui n'est pas vraiment commun à Madagascar (davantage à la Réunion). A ma connaissance du moins... En fait, on ne goûte ces recettes qu'en voyageant sur les côtes malgaches, qu'on ramène avec soi et avec l'avènement du net, les recettes voyagent et nous avec! Et depuis que je l'ai fait goûter autour de moi, j'ai le droit de le resservir toutes les semaines!

Propriétés de la patate douce
Elle est une excellente source de bêta-carotène (3 à 6 mg aux 100 g), apporte aussi des fibres, du fer, du potassium, de la vitamine C, de la vitamine E et du zinc en quantités non négligeables. Sa grande richesse en substances antioxydantes lui donne des vertus protectrices contre les maladies cardio-vasculaires, certains cancers et la cataracte. Son taux élevé de vitamine E est par ailleurs bénéfique pour la peau, le coeur et la fertilité. Enfin, sa bonne teneur en fer en fait une alliée pour lutter contre l'anémie ferriprive, particulièrement fréquente chez les femmes en âge de procréer. Ajoutons que la consommation de patates douces procure une sensation de rassasiement assez prononcée, qui peut être utile pour apaiser la faim rapidement, notamment lorsqu'on est au régime amaigrissant. (source: Keskonmange)

Une fois de plus, je partage..

ingrédients pour la recette de patate douceIngrédients selon Tattum (pour 4 personnes):
800g de patates douces
150g de sucre dont un sachet de sucre vanillé
100g de beurre
3 à 4 oeufs
1 gousse de vanille
Quelques gouttes de rhum
(variante: au chocolat)

Méthode selon Tattum (toujours jugée sans danger):
Cuire les patates douces à l'eau une vingtaine de minutes.
Les peler et les écraser en purée. A ce stade, je suis d'accord que ce n'est pas très appétant, mais ne pas se fier aux apparences!
Préchauffer le four à 180°.
Ajouter le beurre ramolli, les oeufs préalablement légèrement battus en omelette, et le sucre. Bien mélanger.
de la vanille, encore de la vanille!Fendre la vanille et ne rien gaspiller, plus il y a de points noirs, mieux c'est. En plus, vos doigts en sentent pour la journée, c'est très agréable.
Faire couler avec modération un peu de rhum. Bien mélanger.
Verser dans un moule à manquer (ou pas) beurré. Sur option, dorer le dessus, enfourner et cuire à 180°. Combien de temps? J'oublie à chaque fois de regarder l'heure, aussi jusqu'à ce que ça ne colle plus lorsque vous enfoncez un couteau! On va dire une vingtaine de minutes.

On me demande systématiquement avant de le faire goûter: "ça a quel goût? ça ressemble à quoi?" Seul moyen de le savoir: le goûter!